Dans le cadre de la poursuite des activités de la campagne STOP COVID-19, cette semaine, les pair-éducateurs et pair-éducatrices de HOLD-DRC ont encore été positivement actifs. Leurs masques aux visages et mégaphones à la main, ils ont poursuivi à partir de 5h00 leurs descentes sur terrain au sein de deux quartiers populaires de la ville de Goma à savoir respectivement Ndosho et Kasika.
Aux heures matinales, éclairées par l’aurore flamboyant des projecteurs publics alors que tout le monde est encore chez soi, le message a été diffusé par l’équipe des sensibilisateurs de HOLD-DRC à laquelle se sont joints les relais communautaire des structures médicales partenaires. Ces derniers se félicitent de l’attention particulière et les feedback de la population au sujet du message qui leur est ainsi adressé. L’essentiel de ce message porte sur trois éléments clés à savoir : le strict respect des règles d’hygiène et de confinement partiel, le lavage fréquent des mains au savon ou à l’aide de l’eau chlorée et l’évitement des attroupements.
Cependant, en dépit du fait que l’on s’applaudit du bon déroulement des activités, plusieurs défis restent à relever. En effet, les défis auxquels font face les pairs éducateurs et pairs éducatrices pourraient être regroupés en trois catégories : le premier défi est lié à l’ignorance du danger des conséquences actuelles de la prévalence de cette pandémie. Le second est relatif aux besoins matériels fortement exprimés par la population. Il s’agit entre autres des masques, des dispositifs de lavage des mains, les produits détergents etc.
Le dernier défi est d’ordre mental. Il est lié à l’attitude de méfiance et résistance de suite de la désinformation et naturellement la négligence à ne pas prendre cette question de la pandémie du covid-19 au sérieux. Une certaine opinion considère jusqu’à ce jour le covid-19 comme étant une affaire montée de toutes pièces par les pays occidentaux pour des fins de leurs intérêts égoïstes. Il résulte de ce groupe de personnes des attitudes de résistance et de violence au point de s’arroger le droit de barrer la route aux sensibilisateurs.
Face à cet état des choses et vu l’urgence, il ne faut surtout pas rester bras croisés. HOLD-DRC a démontré qu’avec peu de moyens, des actions concrètes peuvent être menées sur terrain. Nous sommes donc disposés à recevoir l’appui de tout genre pour renforcer cette approche et répondre aux désidératas exprimés par la population de la ville de Goma pour mieux faire face au Covid-19.
ENSEMBRE NOUS VAINCRONS !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *